Solex et permis de conduire: ce qu’il faut savoir

6 juillet 2021 Non Par Christian KLUZINSKI

Tout ce qu’il faut savoir pour être en rêgle

Faut-il un permis pour conduire un Solex ? À partir de quel âge est-il possible de rouler avec un vélomoteur ? Quelles sont les règles de sécurité à respecter ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la conduite en Solex.

Le permis AM pour conduire un Solex

Le Solex entre dans la catégorie des cyclomoteurs légers puisqu’il s’agit d’un deux-roues à moteur de moins de 50cm3. De ce fait, il est soumis aux mêmes règles de conduite que les mobylettes, scooteurs et motos 50. Vous devez donc posséder le brevet de sécurité routière (BSR) qui correspond au permis AM pour pouvoir circuler librement en solex. Cela s’applique quelque soit le type de vélomoteur qu’il s’agisse d’un solex à moteur comme le solex 2200 ou d’un solex électrique.
La formation au permis AM peut être suivie dès 14 ans et est dispensée par des établissements agrées. Il est nécessaire de disposer de l’ASSR 1 ou de l’ASSR 2 pour pouvoir s’y inscrire.

Les règles de conduite d’un Solex

Une fois votre permis AM en poche, la conduite en Solex vous est autorisée. Cependant, il est essentiel d’acquérir certains équipements de sécurité avant de prendre la route. Pour une conduite responsable, il est important de porter un casque homologué, des gants ainsi que des vêtements et chaussures adaptés. Ces équipements permettront de vous protéger et d’amortir une chute éventuelle.
Il est également important de respecter le code de la route et les limitations de vitesse. La puissance d’un vélomoteur varie en fonction des modèles. Un solex électrique ne dépassera pas les 35 km/h tandis qu’un solex de compétition peut atteindre les 80 km/h.
Les solex à moteur essence tels que le solex 2200, le solex 3800 et le solex 5000 circulent quant à eux entre 15 et 35 km/h.

L’immatriculation d’un Solex

Avant de conduire votre solex il est obligatoire de le faire immatriculer. Cette démarche est nécessaire même pour les solex vintage de collection. Rouler sur la voie publique sans plaque d’immatriculation vous expose à une amende forfaitaire de 135 €. Pour effectuer votre demande, vous devez vous rendre en Préfecture afin de retirer un dossier de demande d’immatriculation. Après avoir réceptionné votre carte grise, vous disposerez d’un numéro d’immatriculation. La plaque d’immatriculation pourra ensuite être fixée à votre solex grâce à un support de plaque. Une fois en règle, vous pourrez profiter de votre vélomoteur et sillonner les routes en toute tranquillité.

Des conseils pour réparer votre Solex

Toutes les démarches administratives ont été faites mais votre solex ne peut pas rouler en raison d’une panne… Cela arrive, surtout sur les anciens modèles. Pour le réparer, n’hésitez pas à consulter le guide des pannes du solex. En fonction du problème, le remplacement de certaines pièces pourra être nécessaire. CaféSolex propose de nombreuses pièces détachées pour réparer et restaurer votre solex de collection. Vous pouvez également contacter l’équipe pour toute question ou demande de renseignement.